Back

Croissance en PME, ce qui prime !

Lorsque qu’on parle de croissance en PME on pense augmentation du CA. Bien sûr la croissance du business en est une composante, mais qui peut cacher bien des dérives tant elle est souvent synonyme d’augmentation des charges improductives. Finalement, la rentabilité aura baissé au rythme de l’augmentation du CA, jusqu’à ce que les 2 courbes se croisent et que l’entreprise perde de l’argent. Cette croissance, qu’on appelle extensive, se traduit par plus de personnel et d’investissement mais rarement par plus de rendement si on n’a pas au préalable mis en œuvre un plan de croissance intensive.
La croissance intensive elle consiste à optimiser le livrable (produit ou service), à améliorer les procédés, à mettre en œuvre un process industrialisé. Appelons ça progrès technique, innovation, optimisation, réorganisation. Dans tous les cas il s’agit d’améliorer l’efficacité des facteurs de production soit les hommes et le capital.

Il ne s’agit pas de réduction arbitraire des coûts mais bien d’une meilleure utilisation des ressources (matières premières, machines, personnel). Les gains de productivité qui en résultent, à la différence de la simple augmentation de CA, impactent directement, pour ne pas dire totalement, le résultat de l’entreprise.

A noter aussi qu’à l’heure où la prise de conscience écologique se répand dans le monde de l’entreprise, tout ce qui concourt à l’efficacité conduit à plus de sobriété et une économie des ressources donc à une réduction de l’impact sur l’environnement.
Chez Wikane nous pensons que la prise en compte de l’empreinte écologique n’est pas un frein à la rentabilité des entreprises, elle en est la condition pour l’avenir. Nous ne le découvrons pas, cela fait plus de 25 ans que nous le vérifions dans nos missions d’accompagnement.

Et puis si la crise survient, ce qu’il ne faut pas craindre en PME tant cela crée de nouvelles opportunités pour les audacieux, l’entreprise sera prête à accélérer quand toutes les autres freinerons, permettant ainsi d’acquérir aisément et sans effort de nouvelles parts de marché.Croissance en PME, ce qui prime ! – Wikane

Croissance en PME, ce qui prime ! – Wikane
Philippe Pichlak

This website stores cookies on your computer. Cookie Policy