Après le Danielle Nicole Band qui a remporté 3 independent blues awards aux récents Grammy, le Britannique Ben Poole sera à l’honneur pour couvrir l’édition printanière, le 28 mars prochain. Si l’atmosphère blues persiste, celle-ci se rythmera de ces notes pop qui éveillent d’autres esgourdes.

« Dans la lignée de John Mayer », dit-on, on savourera la coloration pop de Ben Poole qui résonne et donne au Britannique une patte à lui. « Bon chanteur, bonne « gueule », le jeune Ben Poole a déjà fait son chemin jusqu’au Royal Albert Hall », souligne Michel Dominguez, chargé de la programmation Arcadium.

Des passions au diapason :

Depuis toujours, Arca Blues présente une programmation particulière, une partition de passionnés qui ont mis en scène des chanteurs d’ailleurs pour redorer la culture française de ces notes que l’on écoute insuffisamment en France.
« La musique est si inextricablement liée à la culture que les chanteurs eux-mêmes ne cherchent pas des dates en France sachant qu’ils ne sont pas bissés du public », déplore Michel Dominguez.
Amoureux de musique fortement rythmées par le blues rock, ce sont Michel Dominguez, Nicolas Varrot et Michel Courtois dirigeant de Wikane qui ont fondé Arca-Blues. Ce trio que la musique a raccordé en 2012 à l’occasion d’un concert, Johanna Courtois s’y est elle aussi associée pour faire résonner ce qui se produit de meilleur dans le genre.
Car le quatuor a déjà produit Samantha Fish, Sari Schorr, The Marcus King band, Mike Zito, Devon Allman ou encore Dana Fuchs.

Arca Blues, samedi 28 mars 2020, à partir de 20h. À l’Arcadium d’Annecy.